Tendresser l'arbre

Choisir la tendresse pour s’unir à des centaines d'années de bois vivant

Choisir l’enlacement, l’échange et l’immobilité

Choisir le contraste des matières, cheveux filants, tissu nouant, branches dansantes

Choisir le rouge en référence à Vincent Van Gogh : Le rouge et le vert sont le reflet des terribles passions humaines

Et choisir de s’allonger les bras jusqu’à l’infini pour dire tout l’amour des hommes

Lire les origines de l'installation

crédit photographique : Jérôme Yager

Performance réalisée lors de l'inauguration de TheCamp à Aix-en-Provence

crédit photographique : Géraldine Aresteanu

photos et GIF : Benjamin Bechet pour TheCamp

 

Projection de Zourawa (wall drawing) - Franck Esposito pour Talaboman live

Palais de Tokyo

 

LIFE EXPLORER - Inauguration de TheCamp à Aix en Provence


Echo des traces

 


Les rôles paraissent distribués. Sur un programme, on pourrait écrire :

  • au dessin : Ursula Caruel
  • aux paysages de sons : Michel Bertier

L'espace figurerait une grotte : celle des ours et des hommes d'autrefois. L'eau qui goutte résonne, Michel Bertier réverbère le son sur des parois imaginaires, donne la parole à des bouts de bois, des pierres, des coquillages.


Une des parois n'est pas imaginaire : c'est celle devant laquelle se tient Ursula Caruel. Ou plutôt : son bras. Le bras est levé, tout contre la vaste paroi blanche – et à la main : le crayon. Qui lui aussi, en harmonie avec les instruments naturels de Michel Bertier, ne sera pas toujours le même.


Et puis la fête commence.

Le crayon touche la paroi. Et c'est alors que nous, le public des grottes, nous nous rendons compte que la distribution des rôles n'est pas exactement ce que nous avions cru au début. En effet ce n'est pas qu'une trace, que laisse derrière lui le crayon d'Ursula Caruel, c'est un son aussi. Une trace et un son, le son du crayon sur la paroi, voilà, écoutez

écoutez le dessin


Et maintenant que vous avez compris, que vous avez compris qu'il ne faut pas seulement le voir mais aussi l'écouter, eh bien écoutez mieux encore : car ce n'est pas que le dessin, que vous écoutez, car il joue aussi, Michel Bertier, le musicien des grottes, avec ses bois, ses pierres, ses coquillages. Et ce que vous voyez se dessiner devant vous sous le crayon, les crayons d'Ursula Caruel, c'est sa musique, celle qu'il joue, voilà, c'est ça, vous

regardez la musique


Et c'est une danse aussi, du bras seul, son voyage sur la paroi où le son voyage, où vibre avec nos cœurs le sismographe des temps archaïques que vient incarner dans notre présent le bras d'Ursula Caruel. Un voyage dans l'espace et dans le temps.

                                                                                                                                                                                                                                                                             Philippe Annocque



Cercle de plumes

Ce cercle a été réalisé dans le cadre des Journées Mondiales de l'Art de Montolieu (Manufacture Royale).