Née en 1976 et originaire de la grande forêt des Ardennes, Ursula Caruel vit et travaille dans le sud de la France.

Après son diplôme à l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués et Textiles de Roubaix, elle se forme auprès de Philippe Coquelet à exposer et éditer des artistes tels que Vladimir Velickovic, Pierre Buraglio, Ernest Pignon-Ernest, Claude Viallat, Jean-Luc Parant, Christian Lapie, Gérard Rondeau et Gérard Titus-Carmel. Elle rencontre et accompagne aussi des auteurs comme Bernard Heidsieck, Serge Pey, Eric Sarner, Zéno Bianu, André Velter, Adonis ou Claude Ber. (Entre autres.)

Afin d’affiner sa maitrise des espaces, elle se diplôme en 2010 en design d’intérieur.

Ce temps de maturation permet à son alphabet graphique de s’affirmer. D’abord en couleurs et en photographies, puis exclusivement au noir depuis 2004.

Elle expose depuis 2015 et a très vite été soutenue par le Musée Soulages de Rodez et les acteurs de l’art contemporain du sud-ouest de la France.

Son travail, nourri de son amour pour la poésie et pour la musique, propose un accès direct à l’émotion présente. Le végétal est un fil rouge dans ses créations.

Son trait au noir se décline de multiples façons : dessins, gravures, wall drawing, installations, performances.

Les dessins et peintures sur les murs sont en lien étroit avec l’empreinte que nos ancêtres ont laissé sur les parois des grottes. Ses cercles, arbres géants et végétaux purifiés sont en résonance avec les lieux, les gens, leurs vibrations et l’énergie qui en découle.

L’acte de création devient alors passage de l’invisible au visible.

Ses textes sont rassemblés sur le blog RACINE

Ursula Caruel est représentée par  Dupré&Dupré Gallery